L’Assemblée Nationale dans le cadre des discussions budgétaires en cours a adopté un amendement prenant le parti de ne pas provoquer un arrêt brutal des investissements et des actions du réseau consulaire, utiles au développement économique de nos territoires.

Si l’effort financier réclamé aura malgré tout un impact sur le fonctionnement du réseau consulaire, il préserve l’existence même des CCI, réseau de chefs d’entreprise au service d’autres chefs d’entreprise, auquel la Confédération des PME reste fondamentalement attachée en raison notamment des services de proximité rendus aux TPE/PME françaises.