La défense de l’entrepreneur et des PME

La CGPME s’attache à défendre les entrepreneurs dont la crédibilité repose sur l’engagement patrimonial et leurs valeurs sur l’engagement humain.

La CGPME représente et défend l’entreprise au sein des organismes paritaires. Par son action permanente auprès des Pouvoirs Publics, la CGPME s’affirme comme un « contre-pouvoir ».

Être le porte-parole des PME et de leurs dirigeants

La France n’a jamais su donner à l’entreprise sa dimension culturelle. La CGPME s’attache à développer une communication qui favorise le rapprochement entre l’entreprise et la population : auprès de l’école, en signant des partenariats avec le Rectorat, les lycées professionnels et les écoles, pour développer les échanges entrepreneurs-professeurs et démystifier le monde de l’entreprise.
Auprès de l’université, qui peu à peu, s’ouvre à l’entreprise en signant des accords de coopération pour ainsi aboutir à une véritable ouverture dans laquelle se rejoignent acquisition de connaissances individuelles et développement de compétences en équipe.

Auprès des médias, pour toujours défendre l’image de la PME dans ses atouts locaux, ses réussites de développement, ses performances, sa dimension incontournable d’acteur primordial de l’économie du pays.

Auprès des femmes et hommes politiques, pour une meilleure prise en compte et une meilleure considération de l’entreprise et de ses entrepreneurs en faisant valoir que l’économie nourrit le social.

L’assistance à l’entreprise

Par sa proximité et les contacts qu’elle entretient chaque jour avec ses adhérents, la CGPME multiplie ses échanges et rompt l’isolement des PME en contribuant au développement en profondeur du tissu économique au travers de 2 veilles :
– La veille de l’information : recherche de toutes les informations économiques.

– Les partenariats pour étendre son réseau-relationnel et donner les informations aux chefs d’entreprise… Les réseaux à l’International, avec les CGPME européennes et notamment l’aide à la reprise et création d’entreprise.

– Le réseau relationnel par les réunions mensuelles thématiques, les contacts réguliers avec les décideurs économiques et politiques.

– La veille de l’information : recherche de toutes les informations sociales.

– L’assistance juridique : conventions signées avec des Cabinets d’avocats et autres experts.

– Les formations : formations sociales des dirigeants d’entreprises, suivi des dossiers de demande de prise en charge pour les dirigeants non salariés par l’AGEFICE.

Le réseau

 Adhérer à la CGPME, c’est la possibilité de rencontrer et d’être mis en contact avec d’autres chefs d’entreprise, qui ont le même métier, mais pas le même secteur d’activité.

Ces rencontres permettent des échanges de bonnes pratiques et de conseils. Les adhérents peuvent alors bénéficier d’un annuaire en ligne pour une mise en relation facile et rapide.

reseau_cgpme